10 mars 2016

Attaques terroristes en Israël du 8 mars 2016 : USA et Israël condamnent, le Fatah de Mahmoud Abbas célèbre, la France justifie, par Hélène Keller-Lind

Depuis le 13 septembre 2015 le terrorisme palestinien, initié par l’Autorité palestinienne et le Hamas, frappe Israël quasi quotidiennement. Le reste du monde détourne le regard et rares sont les condamnations, quand les faits ne sont pas manipulés, présentant les Palestiniens comme les victimes. Ce qu’a fait le Secrétaire général des Nations unies qui a justifié le terrorisme, ce que fait la France. Le 8 mars 2016 trois attentats ont été perpétrés alors que le Vice Président des États-Unis arrivait en Israël. Un ancien combattant américain a été poignardé à mort. Joe Biden a fermement condamné ce terrorisme, déplorant le silence de certains. Fatah de Mahmoud Abbas, Hamas et autres terroristes ont célébré le meurtre et les attaques.

 

Six mois de terreur

L'art populaire, facteur de concorde et de paix.

La population israélienne vit depuis près de six mois au rythme des attentats terroristes perpétrés par des Palestiniens et parfois des Arabes israéliens chauffés à blanc par l’incitation officielle à la haine et la violence de Mahmoud Abbas et autres « responsables » palestiniens, dont des religieux. Car ce sont les rumeurs mensongères qu’ils ont répandues qui ont enflammé nombre de Palestiniens, des jeunes ou très jeunes mais aussi des femmes, dont certaines âgées de plus de cinquante ans. Rumeurs affirmant que la Mosquée Al-Aqsa, serait mise en danger par les Juifs voulant la détruire.... Cette vague de violence est d’ailleurs décrite chez les Palestiniens comme « l’Intifada Al-Aqsa », ou soulèvement de Jérusalem.