9 avr. 2016

Déshonorer son nom : Human Rights Watch, par Thomas Wictor

Aucune des plaintes que Human Rights Watch émit lors de la guerre de Gaza en 2014 n'étaient justifiées. Je les ai toutes démystifiées avant même de connaître l'existence des nouvelles armes israéliennes appelées munitions EMPFAE. Human Rights Watch n'emploie pas d'experts en munitions. Je pensais que l'absence de dommages par fragmentation à Gaza était les résultat de l'attention extrême de Tsahal. C'est une partie de la réponse, mais outre cela, les armes nouvelles n'utilisent pas de fragments létaux. Elles détruisent par des ondes de choc dirigées et contrôlées.

La tolérance forcée : vis et laisse vivre... ou meurs, par Thomas Wictor

Certains fait sont si obscènes qu'ils peuvent vous rendre fous. Ceux qui refusent de vivre et laisser vivre doivent être éliminés. 

Asad Shah a simplement souhaité de joyeuses Pâques à ses concitoyens chrétiens.

Asad_Shah

Pour cela il a été assassiné, poignardé et piétiné à mort par le pieux Tanveer Ahmed.

Tanveer_Ahmed

Ceci n'a pas eu lieu dans un cloaque du Tiers Monde. Asad a été tué à Glasgow, Ecosse. L'assassin a conduit 328 kilomètres depuis Bradford après avoir lu le commentaire Facebook de Shah. A présent les Britanniques se tordent les mains. Il n'y a absolument aucune raison de faire cela. Les psychotiques meurtriers doivent être impitoyablement éliminés.

Après que Tanveer Ahmed a été arrêté pour le meurtre d'Asad Shah, son avocat a lu une déclaration selon laquelle Shah devait être tué pour protéger l'honneur de l'Islam.