13 avr. 2016

Autorité palestinienne : scandaleux détournement de l’argent des contribuables des pays qui la financent, par Hélène Keller-Lind

Sans les fonds conséquents versés par des pays donateurs l’Autorité palestinienne et ses administrés seraient asphyxiés. Des fonds versés sans conditions ni vérifications, ce qui est d’autant plus inacceptable que l’argent des divers contribuables contribue, non seulement, à promouvoir une incitation condamnable à la haine et la violence meurtrières mais aussi à la corruption palestinienne endémique. En voici deux exemples : le scandale de l’incitation au terrorisme de l’Autorité palestinienne, avec les « salaires » versés aux terroristes condamnés, que viennent de dénoncer le Daily Mail et Kay Wilson, une victime qui a survécu, combat relayé par une pétition pour tenter d’y mettre fin, et, par ailleurs, la fortune panaméenne du fils de Mahmoud Abbas.

Kay Wilson.

Née en Grande-Bretagne, où elle a grandi, Kay Wilson, femme de talent, est guide, pianiste de jazz, dessinatrice. Un jour de décembre 2010, dans la Forêt de Jérusalem, elle accompagne une amie chrétienne américaine, Kristen Luken. Deux Arabes surgissent et leur demandent en hébreu si elles ont de l’eau. Kay leur répond, en hébreu aussi. Une erreur dira-t-elle plus tard, car elles ne peuvent plus passer pour de simples touristes. Ils attaquent alors les deux femmes et s’acharnent pendant une vingtaine de minutes de terreur. Frappée de treize coups de couteau, Kay Wilson, blesse son agresseur avec son canif, ce qui permettra d’identifier celui-ci plus tard et de démanteler une cellule terroriste ayant commis au moins un autre meurtre, deux tentatives de meurtre, un viol, des vols et autres violences ».