18 avr. 2016

Les pays arabes politisent l’UNESCO, par Jacques Benillouche

Ainsi parle l'Éternel : Je retourne à Sion, et je veux habiter au milieu de Jérusalem.  
Jérusalem sera appelée ville fidèle, et la montagne de l'Éternel des armées montagne sainte.                                                                        (Zacharie 8: 3)
  
Les votes à l’UNESCO sont sans surprise puisque les pays arabes et leurs alliés disposent d’une majorité automatique confortable. Les Israéliens n’ont aucun moyen de contrer une décision quelconque et finissent par être résignés. Les États-Unis n’y disposent d'aucun droit de veto. Ils ne sont jamais entendus. C’est pourquoi, ils avaient déjà décidé de retirer à cette institution leur contribution financière qui s’élève à 22% du  budget total.