2 juil. 2016

La fillette et la Palestine, par Jean-Pierre Bensimon

Hier en Israël, une fillette de 13 ans, Hallel Yaffa Ariel, est morte, lardée de coups de couteau dans son lit. Elle dormait ! L'auteur de cet exploit héroïque est un certain Mohammad Taraireh, un "Palestinien". 
Hallel Yaffe Ariel
Un Palestinien? Un monstre plutôt, issu des flancs infects de la "Palestine," cette créature sociologique immonde, politico-islamo-djihadiste, inventée pour assassiner l'état d'Israël. L'honneur, la cause, le Pont d'Arcole, l'Opus magnum du tueur? Poignarder sauvagement une pré adolescente dans son sommeil. Une parfaite synthèse de la "Palestine" dans toute son authenticité, sa pensée, son récit, sa morale.

Le monstre, Muhammad Taraireh, aurait une mère. Une "mère"? Elle dit "mon fils est un héros; il me donne de la fièrté". Elle dit qu'il est mort pour défendre Jérusalem et la mosquée Al Aqsa. Bien défendues Jérusalem et Al Aqsa pour cette femme.