2 oct. 2016

De la police de la pensée à la purification des mœurs, interview de Pierre-André Taguieff

Interview par Patrice de Méritens, Le Figaro Magazine, 20 mai 2016, pp. 34-38 (rubrique « Esprits Libres »).

 
 
Pierre-André Taguieff, un des meilleurs penseurs des dérives de notre époque post-moderne
Que vous inspire l'affaire Baupin qui relance la question du sexisme dans notre société ? 
 
Pierre-André Taguieff – Tout d’abord que Tartuffe est à gauche : après Cahuzac l’inflexible intègre pris la main dans le sac, on tombe sur Baupin le « féministe » aux mains baladeuses. Ensuite qu’un certain journalisme dit d’investigation s’est spécialisé dans la dénonciation et l’appel à la délation au nom de la vertu et de la transparence. Le mouvement de purification enclenché prend l’allure d’un vaste règlement de comptes, voire d’une chasse aux sorcières. Enfin que la lutte pour le pouvoir interfère de plus en plus avec la lutte des sexes. Quoi qu’il ait pu faire, Baupin est un coupable idéal : un homme blanc hétérosexuel de plus de cinquante ans et exerçant de hautes responsabilités politiques. On comprend qu’il puisse faire de l’ombre à ses concurrentes au sein de son parti, qui peuvent désormais se présenter comme des victimes de la « domination masculine ». La politisation de la compétition entre les sexes, initiée par certains milieux féministes, se nourrit de passions négatives : envie, jalousie, ressentiment, esprit de vengeance, etc. Et s’enrobe de thèmes victimaires. Nous y sommes plongés.  
 

Précis de l’identité juive, par Daniel Horowitz

Israël se définit comme Etat Juif, mais cette définition relève d’une identité, et non pas d’une religion. La religion juive est certes liée à la judéité, mais n’en est pas synonyme. Les Juifs étant un peuple, la judéité constitue l’ensemble de ce qu’on produit les Juifs, dont la religion. Il est vrai qu’en Israël celle-ci bénéficie de privilèges eu égard à l’Histoire, mais c’est également le cas de pays de tradition chrétienne comme le Royaume-Uni, la Norvège, le Danemark, l’Argentine ou la  Grèce, qui n’en sont pas pour autant des théocraties. La France quant à elle est dotée d’une loi séparant l’Eglise de l’Etat, mais cela n’empêche pas les jours fériés d’y être catholiques, ni la religion d’y jouir dans certains cas d’un statut officiel[1], ce qui fait que le clergé peut être payé par l’Etat et les évêques nommés par le Président la République.

Ce n'est pas tant l'aide de nos amis qui nous aide que notre confiance dans cette aide. Épicure
De nos jours de nombreux Juifs à travers le monde sont athées tout en se revendiquant juifs à part entière.  Les ultra-religieux les appellent Apikorsim, référence à Epicure[2]. Mais alors que l’épicurisme a souvent une connotation péjorative, cette pensée est en réalité a l’opposé de l’acception courante, qui en est une caricature.