5 oct. 2016

Bernard de La Villardière contre la doxa obligatoire, par Gilles-William Goldnadel

Insondable est le juste mot qui convient à la bêtise de tous les convenus. On croit que l’on a touché le fond, eh bien non, les bornés repoussent toujours les limites de la sottise connue.

Pour voir l'émission en replay : www.6play.fr/dossier-tabou-p_6188
Un esprit sain pouvait penser que le reportage réalisé par Bernard de la Villardiere pour M6 et consacré à l’échec rencontré par la république pour régler les problèmes islamiques lui aurait valu la reconnaissance de ses pairs.

Cyrille Louis et Natacha Polony renvoient dos à dos meurtrier palestinien et victime juive, par Jean-Pierre Bensimon

Quand on a appris le meurtre au couteau pendant son sommeil de Hallel Yaffa Ariel, une fillette israélienne de 13 ans, les échos rapportés par les média français se sont structurés selon un schéma homogène

Hallel Yaffa Ariel
Le fait brut, l'acte de meurtre, était correctement relaté. Mais il était toujours assorti d'une exonération du tueur (la "colonisation," le "sentiment d'humiliation") et surtout de l'élision des éléments de contexte: le système palestinien d'incitation collective au meurtre, la rétribution du commettant et de sa famille, la joie affichée de la mère du tueur élevé au rang de "martyr." En un mot, les professionnels de l'information avaient construit un récit vide de sens dont la fonction ne pouvait être que de masquer les mécanismes contemporains de production de l'horreur en terre d'islam et dans les Territoires palestiniens en particulier.