21 oct. 2016

Antisionisme : le faux nez (crochu) de l’antisémitisme, par Oudy Bloch

Être antisioniste, ce n’est pas critiquer la politique de tel ou tel gouvernement israélien. Les Israéliens le font d’ailleurs mieux que personne. Non. Être antisioniste, c’est refuser aux Juifs la qualité de peuple et son corollaire : le droit à l’auto-détermination et à un Etat. La finalité de l’antisionisme est la disparition de l’Etat d’Israël. 

Le faux nez des antisiomites doit connaître de vrais dommages.
Or, remettre en cause l’existence même de l’Etat d’Israël -- compte tenu de sa spécificité juive -- ne peut s’analyser autrement qu’au travers du prisme de l’antisémitisme. Victimes de la doxa antisioniste à l’œuvre depuis la fin des années 1960, de nombreux politiques, journalistes et intellectuels français n’arrivent toujours pas à admettre cela.