25 déc. 2016

L’ONU favorise la guerre au Moyen-Orient, par Marc Brzustowski

Les Etats-Unis n’ont pas abandonné Israël par leur abstention d’apposer leur veto contre la Résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU condamnant toute implantation, qui a été votée vendredi 23 décembre 2016.

Quamdiu etiam furor iste tuus nos eludet ? Quem ad finem sese effrenata iactabit audacia ?
Le seul qui a abandonné Israël, c’est le Président américain Barack Obama, et ce n’est pas la première fois.  Au cours de ses huit années aux commandes, Obama a laissé tomber Israël au moins trois fois sur des questions qui compromettent sa sécurité :