11 avr. 2017

Le bon, la brute et le truand, Pourim 2017, par Hannah

[NdA : Je sais, je suis en retard, mais j'ai une excuse. Étant cantonné dans une base du Néguev lors de Pourim, à participer dans la mesure de mes faibles moyens au génocide du peuple  immémorial inventé en 1964 -- peuple qui a vu sa population décupler depuis le début du génocide --, j'avais mis ce sujet de côté pour le faire paraître à mon retour. Qu'Hannah me pardonne.]

L’histoire de Pourim, vous pensez tous que vous la connaissez ? Que nenni ! En voici la version spaghetti :

 
censure
« Tout a commencé par une grande fête organisée par A’hashverush. Tout le monde était content jusqu’à ce que Vahti sa femme, lui fasse fadi’ha en refusant de faire son numéro de strip-tease.
 


Rassemblement islamiste de l'UOIF : entre rétention et duperie, par Mohamed Louizi

Les Frères musulmans de l'UOIF tardent curieusement à publier le programme détaillé de leur rassemblement islamiste, prévu à Paris-le-Bourget, du 14 au 17 avril 2017. Une semaine avant le premier tour de l'élection présidentielle. Ce rassemblement est mis sous le signe de "la réforme de l'islam" (!). Une duperie de plus. J'y reviendrai bientôt. L'année dernière, à la veille de ses rassemblements à Lille et à Paris, j'avais pris le temps d'analyser la liste des intervenants, d'y repérer quelques noms de frérosalafistes internationaux à qui l'UOIF sous-traitent, de bonne foi (!), la radicalisation islamiste. 

On se souvient de cet avertissement officiel qu'avait adressé Bernard Cazeneuve, alors ministre de l'Intérieur, à la direction de l'UOIF, l'obligeant à déprogrammer trois invités à Lille. Quant au rassemblement de Paris, le frère musulman Amar Lasfar les a déprogrammé, peut-être sous pression, presque le jour même, en prétextant, face caméra, qu'ils étaient malades. Cette année, il semblerait que l'UOIF voudrait jouer la carte de la rétention de l'information, jusqu'à la toute dernière minute (1). La publication de la liste de ses invités internationaux surviendrait peut-être le jeudi soir, prenant tout le monde de court, imposant ainsi aux services de l’État, un état de fait qui empêcherait toute possibilité d'interdiction du territoire de ces potentiels invités islamistes sulfureux. Pour information, des invités internationaux de l'UOIF passaient souvent par les services suisses pour l'obtention des visas !

Opération intox sur le voile à Fribourg, par Mireille Valette

[NdA : Bien que n'étant pas soumis aux oukases bien pensants de l'Union européenne, nos amis suisses n'en sont pas moins menacés par l'intoxication, la mithridatisation et l'hébétude menant à la soumission. 
En cette merveilleuse époque de confusion des valeurs où le pervers se plaint d'être une victime, comment s'étonner que le néoféminisme victimaire -- celui qui ne dit mot des viols commis dans les pays du Nord au nom d'un antiracisme dévoyé -- se transforme en instrument de soumission des femmes ?]
friourg,exposition,manifestations,foulard
Il est impensable que l’on s’oppose au foulard au nom d’idéaux, de valeurs, d’une conception égalitaire des relations entre hommes et femmes.
Comment les responsables cantonaux de l’intégration en sont-ils venus à considérer que faire accepter le foulard islamique est un de leur rôle-clé ? Et qu’il est légitime dans ce but de financer des expositions fort onéreuses avec débats, conférences, visites guidées, films, etc.