17 avr. 2017

Islamisme radical : un fascisme du désert ? par Hamed Abdel-Samad

L’islam est à l’islamisme ce que l’alcool est à l’alcoolisme. Tout dépend de la quantité. L’Égyptien Hamed Abdel-Samad, qui vit outre- Rhin, ne mâche pas ses mots pour dénoncer les dangers d’une religion musulmane observée au verset près, dans son livre brûlot le Fascisme islamique. Devenu un best-seller dès sa parution en Allemagne, en 2014, l’ouvrage a valu à son auteur, l’un des plus grands spécialistes de l’islam politique en Europe, menaces de mort et protection policière. Finalement publié par les éditions Grasset, le livre avertit : « Le monde devrait avoir peur de l’islamisme militant autant que du fascisme qui a sévi au XXe siècle. » Fils d’un imam sunnite, Hamed Abdel-Samad, devenu athée, s’appuie sur les textes et sur ses recherches pour démontrer comment les principes fondateurs de l’islam peuvent se rapprocher des totalitarismes du siècle dernier. Un ouvrage percutant et sans concessions.



Votre essai devait, à l’origine, paraître le 16 septembre dernier, mais votre éditeur, Piranha, s’est finalement rétracté, arguant qu’il ne voulait pas prendre de risque pour son entreprise et ne pas « apporter de l’eau au moulin de l’extrême droite ». Que cela vous inspire-t-il ?