10 mai 2017

Le culot juif, par Dry Bones

-- A présent ces &%$*°?#@ de Juifs veulent appeler leur pays l’État Juif !
-- C'est dégoûtant ! Personne sinon une bande de &%$*°?#@ de Juifs ne ferait cela !

50e anniversaire de la Guerre des Six Jours

 
Début de la guerre de libération, autrement appelée Guerre des Six Jours.
 
Le lundi 5 juin 1967, Israël lance ses blindés et son aviation contre ses voisins arabes. C'est le début d'une offensive qui durera six jours et imposera de nouvelles frontières dans la région, tournant majeur dans le conflit du Proche-Orient qui n'est toujours pas réglé, plus de quatre décennies plus tard.
 
Juin 2017 marque le 50e anniversaire de la Guerre des Six Jours (5-10 juin 1967) entre Israël et les pays arabes environnants. La guerre a été un événement central dans l'histoire du Moyen-Orient et du peuple juif.

 
 
Découvrez en vidéo les événements dramatiques de 1967 et comment ils ont transformé l'État d'Israël. En utilisant des images d'archives et le gros titres des journaux, nous avons créé une série de courtes vidéos gratuites qui vous ramèneront à cet été historique. 
 
Inscrivez-vous pour cette offre gratuite à :  http://www.sixdaywarproject

A quand la grève des attentats contre les juifs ? par Maître Bertrand Ramas-Muhlbach

Dans un article du 4 mai 2017, le journal Le Monde a indiqué que des milliers de palestiniens s’étaient rassemblés (la veille) à Ramallah au pied de l’immense statue de Nelson Mandela « en Cisjordanie occupée » (sic), en soutien au millier de détenus en grève de la faim dans les prisons israéliennes (sic). Cet article fustige Israël pour sa politique à l’égard des terroristes palestiniens en détention dans les prisons israéliennes en oubliant d’indiquer que Ramallah est la capitale de l’Autorité palestinienne, située en « zone A » de Cisjordanie sous contrôle exclusif palestinien. En outre, il mentionne que la Cisjordanie serait « occupée », ce qui permet de victimiser les palestiniens et de cautionner, indirectement, les attentats meurtriers qu’ils commettent. Enfin, le texte oublie de mentionner les attentes israéliennes, à savoir une « grève » (suspension) définitive des attentats palestiniens contre les juifs.

Campagne des amis de Méluche-PCF dans toutes les villes de France,  principalement celles ancrées à « gauche ». Le « crime contre la mémoire » consiste ici à brader les souvenirs de la Résistance Française à l’occupant nazi, à reprendre les paroles du poème mobilisateur de Paul Eluard et à présenter l’assassin Barghouti condamné à 5 vies de prison comme un « stratège politique dirigeant les cœurs et les esprits » depuis sa cellule, comme Mandela a pu pousser le monde -- dépolarisé  entre l’Est et l’Ouest -- à changer de régime en Afrique du Sud.

Le 24 avril 2017, la presse internationale s’inquiétait de ce que « l’état de santé du leader palestinien Marwan Barghouti (en grève de la faim depuis le 17 avril 2017) s’était « dangereusement » détérioré. Rassurons-nous, le terroriste palestinien qui purge 5 peines d’emprisonnement à perpétuité (pour meurtre et soutien au terrorisme) se porte beaucoup mieux.