8 juin 2017

La justice reconnaît que Robert Faurisson est un « faussaire », par Jean-Baptiste Jacquin

Dans la litanie des procès impliquant le négationniste Robert Faurisson depuis près de quarante ans, c’est une première. Le tribunal de grande instance de Paris a dit, mardi 6 juin, qu’écrire que M. Faurisson est « un menteur professionnel », un « falsificateur » et « un faussaire de l’histoire » est conforme à la vérité. Il a en conséquence relaxé la journaliste du Monde Ariane Chemin qui était poursuivie pour diffamation. L’homme, aujourd’hui âgé de 88 ans, attaquait cette dernière, ainsi que l’éditeur Flammarion, pour la réédition, en septembre 2014, dans l’ouvrage commémorant les 70 ans du quotidien, d’un article publié le 21 août 2012.

Deux historiens de bonne foi au service d'une thèse scientifique irréfutable.

Jusqu’ici, Robert Faurisson perdait ses procès en diffamation au bénéfice de la « bonne foi » de l’auteur des propos diffamatoires. Même Robert Badinter n’a été relaxé le 21 mai 2007 qu’au titre de cette condition prévue par loi de 1881 sur la presse. Il avait utilisé les termes de « faussaire de l’histoire » sur Arte, en 2006.

« Ce jour est à marquer d’une pierre blanche », affirme Catherine Cohen, l’avocate de Mme Chemin. La présidente de la 17e chambre correctionnelle de Paris, Fabienne Siredey-Garnier, signe un jugement extrêmement détaillé pour constater que « l’offre de preuve de la vérité des faits diffamatoires » apportée par la journaliste est « parfaite, complète et corrélative aux imputations dans toute leur portée ». Ce qui produit un « effet absolutoire », alors que les propos sont reconnus diffamatoires.

4IL : un nouveau Site pour unifier la défense d’Israël contre BDS, par Becca Noy

Le Ministère israélien des affaires stratégiques a lancé un nouveau site internet, ce dimanche 4 juin, qui sera consacré à réunir les défenseurs d’Israël à travers le monde. Le même jour, une application unique qui aide les militants pro-israéliens à se lever pour le pays a également été lancée. [NdA : Il était temps...]

image description
Célébrer Israël à Jerusalem, 2017 Photo Credit: Mendy Hechtman/Flash 90
Dimanche 4 juin, le Ministre israélien des Affaires stratégiques, Gilad Erdan a lancé une nouvelle initiative fin de réunir ceux qui se lèvent pour Israël à travers le monde : 4IL. Le site Web comprend des vidéos, des diagrammes, des articles et d’autres contenus relatifs au combat contre la propagande anti-israélienne et la délégitimation de l’Etat juif.


Simultanément, le Conseil Israélo-Américain et le Centre Interdisciplinaire d’Herzliyah ont lancé l’application Act.il. Cette application unique offre à quiconque qui veut se lever pour Israël des missions « simples mais efficaces ». Même si ces missions prennent moins de deux minutes par jour à réaliser, elles ont un impact majeur dans le combat contre les efforts de BDS.

Vidéo : 7 juin 1967, quatrième jour de la guerre


Looking down on the Old City of Jerusalem from its strategic vantage point on Mount Scopus, the Israeli Defense Force was preparing to strike the Jordanians.

For the last 19 years Jerusalem had been divided. In the 1948 War of Independence, Jordan had captured the eastern part of the city, including the Old City and the Temple Mount, the location of the ancient Jewish Temples and Judaism’s holiest site. 

Under Jordanian rule, Jews were evicted from the Jewish Quarter, synagogues were destroyed and the neighboring Mount of Olives cemetery - Judaism’s oldest and holiest - was vandalized. Since then, Jews were barred from their holy sites in eastern Jerusalem, despite the promise of religious rights in the 1949 armistice agreement.

Voici comment sont morts les Coptes assassinés dans le Sinaï, par Benoît Rayski

On consent à nous dire qu’ils ont été tués. Mais pas de quelle façon.
« Ils leur ont demandé de prononcer la profession de foi musulmane. Avant d’exécuter ceux qui refusaient »
« Ils leur ont demandé de renier leurs foi chrétienne, un à un,  mais tous ont refusé » lâche dans un souffle Père Rashed. Alors les hommes armés  les ont froidement abattus en leur tirant dans la tête. Au total 29 personnes, dont de nombreux enfants, ont été tué dans cette attaque que le groupe djihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué. »